videos

mardi 23 février 2010

Mauvais temps dans le Beagle

Mardi 23 février 2010

Position : 54°55' S
68°19' W

Au mouillage à Puerto Navarino

Bonjour !

Décidément, depuis le début de cette croisière, il semblerait que nous soyons poursuivis par la malchance... Après notre fol affalage marteau à Toro et la journée de réparations qui s'ensuivit, nous avons eu une journée de répit dimanche et avons rallié Williams bien gentiment en tirant des bords. Mais hier lundi, alors que nous avions quitté Puerto Williams par grand beau temps, un fort vent d'Ouest s'est levé alors que nous approchions du phare des
Eclaireurs. C'est donc avec 40 kn établis que nous avons continué notre progression dans l'Ouest... et quelques rafales frisant les 50knts, tout de même !

Lassés de prendre des paquets d'eau dans la figure et de ne finalement avancer pour ainsi dire à rien... nous avons finalement abandonné l'idée d'aller jusqu'à Yendegaya et avons relâché hier vers 19h à Puerto Navarino, petit poste de contrôle situé à l'extrémité Nord-Ouest de l'île du même nom. Ce fut donc l'occasion pour nous de découvrir un nouveau mouillage, puisque c'est première fois que nous faisons escale ici, et c'est ma foi très mignon.

En tous les cas, ce fut une grosse journée de navigation, et tout le monde a pu apprécier à loisir les joies du près ! Les barreurs se sont succédé au fil des virements de bord, et à part Olivier, tout le monde y est passé, l'occasion donc de progresser un peu et de s'affûter un peu plus en vue d'un prochain voyage plus lointain ! La soirée s'est déroulée bien tranquillement après un brainstorming impressionnant centré sur le groupe d'eau défectueux (et qui
marche depuis, hourra !!!)... Pour féliciter mes équipiers victorieux de la pompe, je leur ai donc cuisiné des confits de canard, suivis d'un onctueux gâteau de semoule aux raisins.. .c'est pas encore cette fois qu'on va maigrir !

Aujourd'hui, le soleil n'est toujours pas au rendez-vous (mais la pluie si !), et il semblerait que dehors, le vent souffle toujours assez fort. Néanmoins, nous devrions toutefois mettre les voiles d'ici quelques minutes afin de rallier la jolie Caleta Ferrari à Yendagaya, où nous attendent nos amis José et Anémie... et tous les beaux chevaux ! Eh oui, si on arrive suffisament tôt, on compte bien aller de nouveau explorer les alentours sur les superbes chevaux dressés par José... et sinon, ce sera pour demain !

Je vous laisse donc car le mouillage ne va pas se monter tout seul... Rendez-vous donc très vite - cette fois je vais essayer de vous tenir au courant un peu plus souvent - pour le récit de cette chevauchée fantastique, qui promet d'être mémorable !

Salutations Patagones,

Juliette pour l'équipage de Paradise

6 commentaires:

laure a dit…

allez mon LOUP tu vas enfin pouvoir montrer tes talents de cavalier!!!!!!!!ah ah ah allez la bise a tous!

Dany a dit…

Vivement un titre avec le mot "bonheur" !... Bisous.

Mona a dit…

L'aventure se transforme en épopée ! En espérant que le temps vous permette de continuer d'avancer (doucement mais surement apparemment !). Bon vent (comme ici en BZH avec des pointes à 100km/h prévues aujourd'hui) et nous attendons avec impatience la suite du voyage. Salutations aux marins et des bisous pour Bastien

Anonyme a dit…

une amicale pensée à Philippe et Jean-Ber qui attendaient tant cette traversée
j'espére que malgré le mauvais temps vous appréciez chaque instant à bord et que vous en garderez un agréable souvenir
bon courage à toute l'équipe et bonne naviguation
LOLO et PHILOU

Julie a dit…

Une aventure est une aventure... Vivez la pleinement malgré les déboires passés. Je vous suis de tout près et suis de tout coeur avec vous, accrochée à ces belles lignes du blog... et convaincue que la malchance va bientôt laisser place à autant sinon plus de bonnes choses.
Grosses bises à tout l'équipage et un gros calin à mon papou et mon tonton

sandra a dit…

un pensée à mon Seb profite de chaque instant une pensée à tout l'équipage. Gros bisous