videos

vendredi 7 août 2009

Amarrés à quai à Angmassaliq - Groenland


Vendredi 7 Août

Position 65°30'N
37°30'W

Bonjour,

Nous sommes arrivés hier soir au Groenland, après une traversée express de deux jours seulement ! Inutile de vous dire que ce record de vitesse fut le résultat de conditions météo dantesques ! Je précise qu'en général, on met plutôt 3 ou 4 jours à rallier le Groenland...

Enfin, commençons par le commencement... Nous avons embarqué dimanche dernier nos 6 nouveaux équipiers, à savoir Cécile, Agnès, Martine, Hélène, Daniel et Pierre. Le départ initialement prévu lundi midi fut reporté au mardi après-midi, le lundi étant férié, et les conditions météo peu favorables. C'est donc vers 15h mardi que nous nous élançâmes depuis Reykjavik en direction du Groenland. La météo annonçait alors un peu de vent le mercredi (jusqu'à 25kn), puis un retour au calme jeudi... idéal pour une traversée !

Autant vous dire que la météo est une science très inexacte ! Assez vite, le vent a dépassé allègrement les 30 kn, et jeudi matin, en fait d'accalmie, ce sont des rafales à plus de 50kn qui nous attendaient... et je ne vous raconte pas l'état de la mer. Assez vite, nous avons du affaler la trinquette, après la rupture soudaine de son étai... ouf, le mât n'a pas bougé! Mais la manœuvre la plus impressionnante fut sans conteste l'affalage de la grand voile, au beau milieu de la nuit, dans des creux de six-sept mètres. Je vous assure que vu du mât dans lequel j'étais perchée pour descendre madame la GV, ça avait de quoi en faire pâlir plus d'un !

Filant gaiement à plus de 10kn avec un malheureux bout de foc comme seule toile, inutile de vous cacher qu'au fur et à mesure de notre progression, on commençait à s'inquiéter un peu. Car naviguer à cette vitesse au milieu des icebergs est totalement inenvisageable, et quelque part, on pouvait difficilement aller moins vite finalement ! Heureusement, toutes les bonnes choses ont une fin, et le vent a finalement molli à l'approche de la côte, bien après toutefois avoir croisé nos premiers icebergs. Mais le destin fait bien les choses, et cette année, la glace avait fait place nette pour notre arrivée, nous laissant entrer à bras ouverts! Nos équipiers, jusqu'alors malades, ont commencé à retrouver le sourire et les visages ont repris des couleurs... tout en profitant du spectacle merveilleux qui se déroulait devant nos yeux sous forme de paysages irréels, où montagnes enneigées et sculptures sur glace captivent tour à tour les spectateurs ébahis que nous sommes.

C'est finalement à 23h que le calvaire, car on peut dire que c'en fut un, a cessé pour tout le monde, alors que le soleil se couchait sur Ammassalik, et qu'enfin le bateau ne bougeait plus. Les montagnes se sont empourprées, et tout le ciel s'est embrasé alors que nous préparions ce qui fut finalement le premier repas de nos 6 équipiers depuis notre départ d'Islande. La magie du Groenland les avait déjà conquis, lorsque nous avancions au moteur parmi les icebergs dans les derniers milles... mais j'avoue que le bonheur se lisait sur leurs visages alors qu'enfin, ils arrivaient à avaler quelque chose après deux jours de jeûne. Eh oui, ça se mérite le Groenland !

Nous sommes donc en repos pour les deux jours à venir, et repartirons dimanche à la découverte des fjords et des glaciers tout proches. En attendant, je vous souhaite donc un excellent weekend !

Salutations Inuites,

Juliette pour l'équipage de Paradise.

2 commentaires:

emeline a dit…

Waouh, une traversée "TRES MUSCLEE" effectivement !!! (extrait du sms recu de papa/Daniel vendredi à 1h du mat')
Plein de bisous aux parents, qu'ils profitent bien de ce superbe voyage!
et bravo à l'équipage!

Emeline

maud a dit…

Rendez les nous vivants !!! ;)
Gros bisous
Maud